Chronique de la semaine pour la Clinique de physiothérapie Nicole B. Desrochers

Nos heures d'ouverture :

  • Lundi : 8h à 21h
  • Mardi : 8h à 21h
  • Mercredi : 8h à 21h
  • Jeudi : 8h à 21h
  • Vendredi : 8h à 17h

Notre service d'urgence sur rendez-vous permet de traiter sans attente vos douleurs intenses

Contactez-nous!

450 653-1880

Partager sur les médias sociaux

"Vite un Physio!"

Cette campagne publicitaire a été produite et réalisée par la FPPPQ

Clinique de physiothérapie Nicole B. Desrochers est membre de la FPPPQClinique de physiothérapie Nicole B. Desrochers est membre de la FPPPQ

 

Blessures sportives chez les enfants

Blessures sportives chez les enfants!

Blessure sportive chez les enfants: nous avons des solutions!Blessure sportive chez les enfants: nous avons des solutions!

Qu’arrive-t-il lorsqu’un jeune se blesse sérieusement au sport ?

Bien souvent, les enfants ont le réflexe de protéger la région blessée, mais d’une façon démesurée. Dans bien des cas, l’enfant en est à son premier épisode de blessure. La douleur devient alors la plus intense qu’ils ont eu à supporter dans leur vie sur une longue période de temps. Ils protègent parfois tellement la région blessée qu’ils n’utilisent plus du tout leur membre. Tout ceci allonge le temps de guérison. 

Une blessure sportive se traite très bien en thérapie du sport et en physiothérapie à notre clinique.

Il faut en premier lieu diminuer la douleur et l’inflammation. Nos modalités sont très efficaces pour atteindre rapidement ces buts, et ce, dès les premiers instants de la blessure :

  • Glace
  • Laser
  • Micro-courant
  • Ultrason (certaines précautions sont à prendre avec les enfants)


Puis, il est rapidement important de faire comprendre au jeune blessé que bouger, parfois avec un peu de douleur, est primordial pour regagner la mobilité perdue et éventuellement avoir une articulation libre de bouger dans tous les sens, sans restriction. Plusieurs techniques manuelles nous permettent de redonner du mouvement en douceur, sans augmenter les douleurs :

  • Mobilisations articulaires.
  • Massage.
  • Étirements passifs, légers et contrôlés.
  • Relâchement myofascial.
  • Exercices de mobilité.


Ensuite, il faut renforcer les muscles et s’assurer que l’articulation blessée puisse reprendre progressivement les tâches exigées par le sport. À ce stade, la douleur a beaucoup diminué et l’enfant reprend de plus en plus ses activités normalement. Mais pour que l’articulation reprenne toute sa fonction normale, il est indispensable de faire des exercices, généralement de façon ludique et amusante lorsqu’il s’agit d’un jeune sportif :

  • Exercices de proprioception.
  • Stabilisation et équilibre.
  • Exercices de réalignement des segments corporels.
  • Exercices de renforcement progressif et de plus en plus spécifique au sport.


Enfin, lors du retour à l’activité, il faut s’assurer que l’articulation soit assez solide pour soutenir l’effort demandé, et éviter les récidives. Il est même parfois nécessaire d’utiliser des «tapings» ou des attelles et en faire un sevrage au cours de la saison. Nous pouvons alors continuer le suivi d’une façon beaucoup moins régulière, jusqu’à ce que le jeune athlète soit totalement rétabli et retourne à son sport en donnant son 110%, sans douleur ni limitation.

En général, les jeunes se rétablissent plus vite que les adultes. Parfois ce n’est pas si sérieux, et quelques traitements suffisent pour atteindre le retour au plein potentiel.

Pour que votre enfant retourne à ses capacités maximales et pour que sa blessure ne soit pas un fardeau pour la famille, faites confiance à nos professionnels : thérapeute du sport, physiothérapeute et thérapeute en réadaptation physique.

 

 

Partager via un média social