Archives mensuelles : novembre 2014

Cas vécu: Blessure en planche à neige

Blessure en planche à neigeL’hiver dernier, nous avons eu un jeune planchiste à remettre sur pied. À 10 ans, ce jeune homme était un peu téméraire tout de même. Il a tenté de faire un saut, et à l’atterrissage, son genou a tordu. Il n’a pu descendre la pente seul ensuite, et les patrouilleurs ont conseillé à ses parents d’aller à l’hôpital, vu l’étendue de sa douleur.

Durant les quelques mois qui suivirent, il rencontra plusieurs médecins et spécialistes. Après radiographies, résonnance magnétique, examen médical, hôpital spécialisé pour les enfants, le verdict était toujours le même : il n’y a rien ! Mais la douleur était toujours aussi vive, et le jeune se déplaçait toujours en béquilles, incapable de mettre du poids sur sa jambe. Ses parents doutaient même qu’il puisse un jour courir à nouveau.

Rien, vous me direz ? En fait, rien que les médecins peuvent voir sur les tests qu’il a passés. Mais il y a toute la musculature et les tissus mous autour de l’articulation à considérer. C’est notre champ d’expertise, nous qui sommes thérapeutes du sport, physiothérapeutes et thérapeutes en réadaptation physique. Et enfin, un médecin a suggéré de venir nous consulter.

À l’évaluation, nous avons regardé son genou évidemment, mais également sa hanche, sa cheville et son dos, puisque ça faisait des mois qu’il ne marchait pas correctement. Conclusion : aucune structure importante atteinte, ce qui concordait avec ce que les médecins avaient vu.

Mais, il avait perdu beaucoup de force dans tout son membre inférieur. Son dos et sa hanche étaient raides, son genou était légèrement désaligné, et sa cheville avait perdu un peu de mouvement. En plus de tout ça, il avait perdu l’idée du mouvement de son genou. Il ne savait donc plus comment s’en servir. Et enfin, il avait peur ! Peur d’utiliser son genou et de causer de la douleur. Tout ceci expliquait le fait qu’il tenait son genou très raide et qu’il ne pouvait plus le bouger.

LE TRAITEMENT :

Nous avons commencé par enlever un peu de douleur et d’inflammation accumulée dans son genou depuis ces quelques mois. Petit à petit, à mesure que sa douleur s’estompait, nous avons pu redonner un peu de mouvement dans son genou, réaligner son genou, gagner du mouvement dans sa hanche, son dos et sa cheville. Mais plus important, nous avons établi un lien de confiance solide avec lui.

Au bout de 2 semaines, nous avons réussi à enlever les béquilles. Il fallait maintenant le rééduquer aux mouvements : comment s’asseoir sans tenir sa jambe tendue, comment s’accroupir, comment monter et descendre les escaliers d’une façon normale. Les exercices devinrent de plus en plus complexes et spécifiques pour un retour à l’activité physique.

À la fin de ses traitements, il était capable de courir, de sauter sur ses 2 jambes, de faire du vélo sans problème, ce qui était totalement impensable lorsqu’il est arrivé la première fois en évaluation. La douleur avait complètement disparu et il avait regagné toute sa force musculaire dans sa jambe.

Ce fut un succès ! Nous lui souhaitons d’ailleurs un bon retour à la planche cet hiver !

En traitement, tout est possible ! Même les cas qui semblent les plus complexes ont leur solution. Consultez-nous, vous serez peut-être aussi surpris que ce jeune planchiste !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather